Recette / Achat (pour iPhone)

 • Lu 13404 fois

Note : 2.2/5 (419 notes)

La version testée est la 1.5.

Le régime auto-entrepreneur est un grand succès ! Entre 1 000 et 2 000 nouveaux auto-entrepreneurs chaque jour. Il faut dire que ce nouveau régime est vraiment bien foutu ! Il permet à n'importe qui de se lancer dans l'aventure de l'entreprenariat sans risques et avec très peu de paperasses...

Nous avions déjà parlé de Ciel Auto-Entrepreneur Mac, qui a le grand avantage d'être gratuit ! Ce qui est très rare pour un logiciel d'une grande marque. Autre avantage : si l'auto-entrepreneur a une bonne croissance et qu'il passe plus tard à un régime d'entreprise "classique", il pourra passer au logiciel Ciel Professionnel Indépendant Mac, quasi automatiquement, sans perdre ni ses données, ni ses habitudes ! 

Mais nous avions vu également que Ciel Auto-Entrepreneur Mac était assez lourd et paradoxalement peu adapté aux auto-entrepreneurs !

Avec Recette / Achat, nous sommes à l'opposé ! Ce logiciel a une conception totalement moderne, conçu dès le départ pour les auto-entrepreneurs et dans l'esprit de l'époque : avec un souci de simplicité et de mobilité. Cerise sur le gâteau, il a été développé pour une plateforme novatrice : l'iPhone !

Recette / Achat

A qui est destiné Recette / Achat ?

On l'a vu : aux auto-entrepreneurs ...et bien sûr de préférence à ceux qui possèdent un iPhone ! Mais il ne conviendra pas à tous les auto-entrepreneurs, notamment ceux qui vendent de nombreux articles, qui doivent faire des livraisons, gérer du stock, etc.

Il convient donc principalement aux entrepreneurs vendant peu d'articles et bien sûr aux activités de service, mais pas n'importe lesquelles : ceux qui ont besoin de décrire longuement leurs prestations n'y seront pas à l'aise...

Le concept

Ce qui est génial avec Recette / Achat, c'est l'impression de symbiose, un peu comme à l'origine du Mac avec le couple Mac et MacWrite ! :-)

Attention, Recette / Achat est un tout petit logiciel, et un logiciel très jeune de surcroît... Mais, le régime auto-entrepreneur étant très simple, il y est vraiment bien adapté.

D'ailleurs, comme je disais, c'est ce qui frappe le plus : la symbiose entre le logiciel, la plateforme (iPhone), l'époque, et les obligations légales et fiscales, légères et très bien adaptées. 

Il faut reconnaître que le gouvernement et l'Administration ont fait un travail remarquable sur ce régime d'auto-entrepreneur, qui colle vraiment aux besoins sur le terrain.

Avec Recette / Achat, le concept est simple : à partir du moment où on a l'iPhone dans la poche, on sait qu'il suffit que de quelques secondes pour consulter ou enregistrer une opération.

Si par exemple, vous êtes graphiste, développeur, designer, ou consultant, que vous vous rendez chez un client, et que vous concluez l'affaire :-), vous pouvez de suite faire la facture sur iPhone et l'envoyer au client par email (à partir de la version 1.6) !

La recette est automatiquement enregistrée, et vous pouvez aussi voir immédiatement l'effet de cette recette (en terme de plafond du régime, de coût fiscal et social, etc.).

Recette / Achat

Le principe est le même pour les frais. Vous vous rendez par exemple à votre papeterie habituelle, vous achetez quelques ramettes de papier et de l'encre, et à la sortie de la caisse, vous pouvez enregistrer l'opération en quelques secondes !

A partir de ces enregistrements de recettes et d'achats, tout est généré automatiquement : les factures clients, les statistiques, les alertes si vous dépassez le plafond, le journal des ventes (à exporter sur Mac), etc. !

Bien sûr, toutes ces opérations peuvent être effectuées tranquillement chez soi ou au bureau. Mais l'avantage de l'iPhone est d'enregistrer simplement l'opération au moment où elle se présente, et ensuite, basta !, plus besoin de penser à tout ça...

Installation

Rappelons rapidement que comme pour toutes les applications iPhone, l'installation est ultra simple... Il suffit d'aller dans l'Appstore, sur iPhone ou Mac, de rechercher le logiciel "Recette / Achat", puis de cliquer sur le bouton "Acheter" (le logiciel coûte pour l'instant 79 centimes ! Même s'il était à 30 euros, ce serait une bonne affaire, disons-le).

L'installation est ensuite automatique !

Achat de Recette / Achat

Démarrage

Le démarrage de l'application est très rapide, à peine 1 seconde. C'est toujours agréable !

Dès que l'on clique sur l'icône de l'application, un tableau de bord synthétique est affiché. D'un seul coup d'oeil, on peut voir le chiffre d'affaires facturé et encaissé pour le mois en cours, le chiffre d'affaires facturé et encaissé pour toute l'année en cours, le montant des dépenses pour le mois en cours et pour toute l'année, ainsi que les charges sociales et fiscales à payer ce mois ou ce trimestre, ainsi que les charges totales de l'année.

Un des gros attraits du régime auto-entrepreneur est en effet que le calcul des charges sociales et fiscales est très simple et transparent, puisqu'il est directement calculé sur le chiffre d'affaires. Beaucoup d'entreprises classiques envient ce système !

Tableau de bord
 
Enfin, deux blocs marrons, en bas d'écran, affichent des avertissements. Ils peuvent vous avertir si vous dépassez le plafond du régime, et également vous avertir du paiement des charges quelques jours avant l'échéance.

Un glissement de doigt vers la gauche provoque l'affichage de la deuxième partie du tableau de bord : deux graphiques (camemberts) sur la répartition des recettes et des dépenses sur le mois et l'année en cours.
 
Répartition des recettes et des dépenses

Peut-être qu'un graphique sur l'évolution des ventes sur l'année aurait été plus utile, mais ce graphique sera, apparemment, justement présent dans la prochaine version (1.6) du logiciel.
 
Le menu

En bas du tableau de bord, se trouve le menu général du logiciel. Cinq icônes vous permettent en effet d'accéder aux principales fonctionnalités :

- Gestion des clients
- Gestion des fournisseurs
- Gestion des recettes
- Gestion des achats
- Préférences (réglages)
 
Menu général

Simple et pas trop chargé !

Les clients

Dès que l'on clique sur l'icône "clients", la liste des clients est affichée immédiatement, d'une manière très logique pour l'utilisateur d'iPhone, puisque cette liste se présente exactement de la même façon, et avec la même ergonomie, que la liste de contacts de l'iPhone.
 
Liste des clients

La liste contient quand même plus d'informations, car pour chaque contact, l'adresse est directement indiquée dans la liste.

L'ergonomie de la fiche client est par contre plus discutable je trouve

Déjà, lors de la création d'une fiche client, il est obligatoire de rentrer au minimum le nom du client (logique !) et le nom de son pays. Pourquoi le logiciel n'indique-t-il pas automatiquement "France" par défaut si le pays n'est pas indiqué ?
 
Fiche client

Il pourrait même ne pas indiquer de pays du tout également dans ce cas. Ça a l'air d'être un détail, et ça en est un, mais sur un appareil mobile tel que l'iPhone, il faut que tout puisse se passer très vite et très naturellement.

Si je suis pressé, et que j'ai juste envie de rentrer le nom d'un contact rapidement, c'est dommage.

La fiche client est assez complète, quoi que trop dans certains domaines, et pas assez d'en d'autres.
 
Les numéros de l'entreprise

Par exemple, la fiche client contient plusieurs lignes "d'identifications professionnelles", avec le N° SIREN, le N°SIRET, le N°NAF, le N°RCS. Franchement, qui remplit ce type d'informations ? Surtout, en étant auto-entrepreneur ? Rappelons qu'il n'y a pas besoin de mettre ces identifications clients sur la facture.

A l'affichage de la fiche client, les lignes vides (non remplies) pourraient, au moins, ne pas être affichées. Ça serait déjà pas mal.

A contrario, il n'y a pas de petit module de relation client (faire devis pour tel client, rappeler tel contact, relancer tel client, etc.), dont les informations pourraient être reprises dans la fiche client.

Mais soyons francs, ce n'est pas l'objet du logiciel (bien qu'apparemment, la version 1.7 gérera peut-être les rendez-vous), et il faut qu'il reste simple.
 
Fiche client

Concernant la modification ou la création de fiches clients, là aussi, on aurait pu s'attendre à une meilleure ergonomie.

On ne peut en effet pas modifier la fiche client sans la quitter, il y a toujours plusieurs écrans intermédiaires, c'est dommage.

Par exemple, dans une fiche client, si on veut modifier le nom du client, il faut appuyer sur la ligne nom, un nouvel écran apparaît, on modifie le nom, puis on appuie sur "client" pour revenir à la fiche. Si on veut maintenant modifier l'adresse, on appuie sur la ligne "adresse", un nouvel écran apparaît, on modifie l'adresse, puis on doit encore revenir à la fiche client, etc.

Pouvoir tout modifier sans faire tous ces allers-retours aurait été plus ergonomique.
 
Adresse du client

Lorsque l'on modifie ou que l'on crée une fiche, on trouve deux boutons en haut de la fiche. Celui de gauche permet de revenir à la fiche sans enregistrer les modifications effectuées, alors que celui de droite permet d'enregistrer les modifications et de revenir également à la fiche.

Que ce soit au niveau des dessins des icônes ou de leur logique, beaucoup d'utilisateurs risquent au début de se méprendre (surtout s'ils viennent du monde Mac). Il aurait mieux valu une icône de retour à la liste (avec enregistrement automatique), et une icône d'annulation.

Cela dit, on s'habitue tout de même très vite à tout cela, et le module est quand même plaisant à utiliser.

Passons d'ailleurs aux points positifs :

En bas de chaque fiche client, une ligne d'icônes permet de lancer plusieurs actions automatiques particulièrement utiles ! A partir du moment où la fiche est bien remplie bien sûr...
 
Actions possibles sur la fiche client

La première icône permet ainsi de localiser automatiquement le client sur une carte géographique (grâce à l'application "Plans" d'iPhone). La seconde permet d'appeler directement le client, la troisième de lui envoyer un email, la quatrième de lui envoyer un SMS, et enfin la cinquième, d'aller visiter son site web

Tout cela est pratique et efficace !

Une dernière icône permet de consulter tous les contacts du client, puisqu'il peut y avoir en effet plusieurs contacts (personnes) par client (par exemple, si c'est une entreprise).
 
Contacts du client

Par contre, contrairement au carnet d'adresses d'iPhone, on ne peut pas entrer par exemple plusieurs adresses par fiche client. Cela ne me choque pas, l'application devant rester rapide et simple d'utilisation.

Il n'y a pas non plus de synchronisation (totale ou partielle) entre les fiches clients du logiciel et les fiches de contacts du carnet d'adresses d'iPhone, c'est dommage, ne serait-ce que pour le confort que cela apporterait : retrouver facilement ses clients sur le carnet d'adresses de son Mac grâce à la synchronisation.

Les fournisseurs

Recette / Achat intègre un module pour gérer les fournisseurs. Il reprend exactement le même principe et les mêmes possibilités que le module client, nous n'en parlerons donc pas.

Les recettes

Dès que l'on clique sur l'icône de "recettes", la liste des factures est affichée. Elle est claire et synthétique. Classée par date de création (les plus récentes en haut de l'écran), cette liste permet déjà de voir d'un seul coup d'oeil plusieurs informations pour chaque facture.
 
Liste des factures

Surtout les factures non encore payées apparaissent en rouge, on les identifie donc immédiatement ! D'autant qu'un filtre permet de ne voir que les factures impayées. Pratique !

Concernant l'ergonomie, on retrouve les mêmes défauts évoqués dans le module client.

Un client devra être affecté à chaque facture, mais il est dommage que l'on ne puisse pas créer un client à ce moment-là. Il devra être créé avant de faire la facture.
 
Facture

De nombreuses informations peuvent être entrées dans la facture.

Le plus important étant bien sûr d'indiquer les produits et/ou les services facturés.

Le logiciel n'intègre pas de base de données d'articles/prestations. Il faudra donc chaque fois retaper les noms d'articles ou de prestations.

On peut considérer que c'est un manque important, mais je pense que dans la plupart des cas, ce n'est pas très gênant et permet au logiciel de rester simple.
 
Produits facturés

Par contre, on ne peut pas indiquer un article/prestation à zéro euro, ce qui serait pratique pour insérer des commentaires dans le corps de la facture (mais il y a tout de même une case "observations").

La date de paiement ne sera prise en compte que si un paiement a été indiqué, on ne pourra donc pas s'en servir comme date d'échéance.

Idem pour le type de paiement. Si vous indiquez "chèque", c'est qu'un chèque vous a été donné, et pas que le paiement devra être effectué par chèque.

Par souci de simplicité, il n'y a pas en effet deux types de pièces : la facture et le règlement, tout est enregistré sur la même pièce, la recette. Cela peut être gênant si vous comptez avoir de nombreux clients qui payent à une certaine échéance.

Si vous indiquez un taux de remise, il sera automatiquement appliqué aux produits/services facturés.

Le logiciel a l'air de respecter la législation française en matière de facturation, ce n'est pas si courant ! Ainsi, une fois qu'une facture a été créée, vous ne pourrez plus modifier la plupart de ses éléments.

Cela peut paraître inutilement contraignant, mais c'est en fait obligatoire et logique, surtout si la facture a été envoyée au client !
 
Le journal des ventes

Enfin, il est possible d'exporter le journal des ventes. Pour le récupérer sur son Mac, il y a quand même quelques manipulations à faire, nous en reparlerons.
 
Facture

Alors quid de l'envoi/impression de la facture ? Jusqu'à la version 1.5, la facture est enregistrée, mais impossible de l'envoyer !

Heureusement, la version 1.6 corrige cela, et il est désormais possible d'envoyer directement par email la facture au client !

On rêve aussi du moment où l'on pourra directement imprimer la facture sur l'imprimante wifi !
 
Détail de la facture
 
A l'heure où j'écris ces lignes, la version 1.6 n'est pas encore sortie, je n'ai donc pas pu tester ce module.

Les dépenses

Le module de dépenses est très similaire, dans sa conception, au module de recettes. Chaque dépense peut être enregistrée, avec le fournisseur, le montant, le mode d'encaissement, et la date d'achat.
 
Liste des achats

Là aussi, il est possible d'exporter un tableau de dépenses.
 
Les réglages

Le module de préférences permet d'indiquer les coordonnées de l'entreprise, le mot de passe si vous voulez sécuriser vos données, les différents modes de paiement, les formes juridiques, etc.

C'est également dans ce module que vous pourrez indiquer si vous avez opté pour le versement libératoire de l'impôt, et si vous réglez vos charges sociales par mois ou par trimestre.

Surtout, et nous en venons à la partie la plus délicate du logiciel, c'est aussi dans ce module que se règlent les "serveurs" FTP et HTTP pour la sauvegarde des données et l'export des journaux de vente et d'achat.

Eh oui, car comme il n'est pas encore possible, à ma connaissance, d'imprimer directement à partir de l'iPhone, il faut envoyer les journaux d'achat et de vente sur le Mac, pour que l'on puisse les imprimer à partir de ce dernier.

Pour pouvoir exporter sur Mac les journaux de vente et d'achat, il suffit d'activer la fonction.
Une fois que c'est fait, le logiciel indique l'adresse de l'iPhone, par exemple "192.168.1.3:8081".

Tapez cette adresse dans votre navigateur web (Safari, Firefox, Omniweb, etc.), vous voyez alors apparaître vos journaux par année (générés précédemment dans les modules de dépenses et de recettes) :
 
Les journaux de vente et d'achat

Vous pouvez voir dans la capture ci-dessus les différents journaux générés par l'application. Ils sont au format HTML, mais vous pouvez aussi demander à ce que les journaux soient au format XML et surtout CSV, ce qui vous permettra de les ouvrir directement dans Microsoft Excel, OpenOffice, ou Numbers par exemple.

Si je clique sur le journal de dépenses, mon navigateur affiche donc le journal détaillé :
 

Finalement, imprimer un journal d'achat ou de vente est assez simple et rapide. N'ayez pas peur des mots "serveur http" ou "serveur ftp", ce jargon informatique effraie, mais vous verrez qu'en pratique ce n'est pas très compliqué.

Pour la sauvegarde, c'est quand même moins simple que le reste du logiciel, et encore, c'est bien plus simple sur Mac que sur Windows !

Il suffit en fait d'activer le serveur FTP de Mac OS X, de noter l'adresse indiquée par Mac OS X, par exemple "192.168.1.12/", puis d'enregistrer cette adresse dans le logiciel "Recette / Achat". Attention à ne pas oublier le "/" en fin d'adresse !

Ce paramétrage n'est à faire qu'une fois.

Chaque fois que vous sauvegarderez vos données à partir de l'iPhone, elles seront alors enregistrées à la racine de votre dossier utilisateur (vous pouvez bien sûr changer le dossier) du Mac.

Il est très important de sauvegarder souvent vos données ! N'oubliez pas qu'un téléphone se vole et se casse beaucoup plus facilement qu'un ordinateur ! Surtout, l'éditeur indique qu'une simple mise à jour du système d'exploitation efface les données (c'est à vérifier) ! Sauvegardez donc aussi souvent possible, d'autant que c'est très simple et très rapide.

Un peu de technique

Les données du logiciel (recettes, dépenses, clients, fournisseurs) sont donc directement enregistrées dans l'iPhone. Le logiciel utilise la base de données native d'iPhone (et de Mac OS X), à savoir SQLite. Elle est fiable et efficace pour ce type d'utilisation. Vous pourrez y enregistrer un grand nombre d'informations.

CONCLUSION

A la lecture de ce test, vous risquez de vous dire qu'il y a plein de défauts et que ce n'est pas si simple à utiliser. Ce n'est pas le cas !

Les défauts soulignés existent, mais l'application est simple à utiliser. Sa logique est facile à assimiler et il y a une réelle cohérence d'interface dans tout le logiciel.

Certes, nous aurions aimé que la saisie soit plus rapide par exemple. Mais ce sont juste des améliorations à apporter, et vu à la vitesse où le développeur du logiciel, François Nguyen, améliore son produit, nous sommes très confiants !

Enfin, nous avons testé ce logiciel sans tenir compte du prix, 79 centimes actuellement... Il est évident qu'à ce tarif, il est très bon.
 
Bref, si vous êtes auto-entrepreneur, que vous avez un iPhone ou que vous pensez à en acquérir un, prenez vraiment en compte cette solution, elle le mérite largement ! Surtout si vous avez une activité de service, que les descriptions de vos prestations ne sont pas trop longues, et que vous vous déplacez souvent ! On peut même dire que dans cette configuration, ce logiciel vous sera vite indispensable.

LES POINTS POSITIFS

- Le prix
- Le fait de pouvoir travailler efficacement avec un "simple" téléphone !
- La documentation PDF à jour
- La réactivité du développeur
- La stabilité du logiciel
- Le concept
- La cohérence générale de l'interface
- Le fait que le logiciel respecte les normes fiscales françaises sur les factures
- Le fait qu'il est totalement adapté aux auto-entrepreneurs


LES POINTS NEGATIFS
 
- Pas de synchronisation avec le carnet d'adresses de l'iPhone
- La productivité améliorable dans la création/modification des fiches
- Peut-être qu'une solution plus simple aurait pu être trouvée pour les sauvegardes et l'exportation des journaux sur le Mac
- D'autres petites améliorations seraient bienvenues, mais n'oublions pas que c'est une version 1.5 et que le logiciel vient de sortir !

NOTE GLOBALE :
7,8/10


-------------------- RETENIR OU PARTAGER --------------------


Commentaires

Recette/Achat par Nguyen Francois le Samedi 11/04/2009 à 22:50

Bonjour, je suis l'auteur de cette application et je vous remercie de l'avoir testé, j'essaierai de tenir comptes vos remarques pour les futures version du logiciel et dans la limite de mes connaissances techniques (je ne sais pas encore imprimer via wifi ou synchroniser avec un MAC). Le produit est encore jeune et il attend des retours d'utilisateur pour s'améliorer au fur et à mesure. Je suis aussi encore jeune dans le développement des applis sur Iphone puisque j'ai appris à développer qu'à partir de cette année. En ce qui concerne le prix, ce ne sera pas à 30 euros :) maintenant ou dans le futur ( au max 5 euros). A partir de la version 1.6 il y aura une version gratuite et une payante. La version gratuite ne permet pas d'envoyer des factures par mail et ne permet pas de créer des devis. Pour utiliser ce logiciel, il existe un document utilisateur en pdf et téléchargeable sur mon site http://nguyenfr.homelinux.org

Voila ;)
Francois Nguyen

Ps : j'ai tapé ce texte depuis mon iphone, pas facile de faire une mise en page


Re: Recette/Achat par Olivier-MacGestion le Lundi 13/04/2009 à 10:37

Bonjour François !

Merci pour ton commentaire. Proposer une version gratuite est une bonne idée, cela permettra aux utilisateurs de se faire une bonne idée du produit. Félicitations et bon courage pour la suite !


Re: Recette/Achat par Anonyme le Mardi 14/04/2009 à 00:28

Bonjour,
Juste pour te signaler que la version 1.6 "LITE" est sortie depuis dimanche :)