Yves-Dominique Pages : Négociant en vin avec un Mac !

• Mardi 06/09/2005  • Lu 5616 fois

Note : 2.3/5 (23 notes)


Rencontre avec Yves-Dominique Pages, négociant en vin et consultant pour les vignerons. Yves-Dominique Pages utilise le Mac professionnellement depuis plus de dix ans et ne reviendrait pour rien au monde sur PC! Avec cet article, nous découvrons son métier et les vins italiens dont il s'est fait la spécialité. Bien sûr nous parlons aussi du Mac, de la façon dont Yves-Dominique Pages l'a découvert et des raisons pour lesquelles il préfère travailler sur Mac.

MacGestion : Quelle est l'activité de votre entreprise?

Yves-Dominique Pages : Je travaille dans le secteur d'activité viticole. Je suis négociant en vin, je sélectionne et commercialise des vins. Ma spécialité est le vin italien.

MG : Le vin italien s'exporte bien?

YDP : Oui, en fait c'est le leader mondial dans ce secteur. Enfin, il partage la première place avec la France! Ce sont vraiment les deux grands pays producteurs de vin. La grande particularité de l'Italie est que ce pays a une très grande variété de styles de vin complètement différents. En France, on a en fait peu de variétés de vins, on a des vins blancs, secs ou doux, des vins rouges légers ou complexes.. on a très peu de vins rouges pétillants par exemple. On a des Champagnes, mais en dehors de ceux-ci, on a très peu de vins différents. En Italie, ils ont en plus des vins pétillants, des vins rouges doux , etc..

MG : A quoi c'est dû? les appellations contrôlées sont plus souples en Italie?

YDP : Oui, mais surtout les producteurs italiens sont plus audacieux que les français. En France, on a bien sûr les grands vins, mais on a aussi beaucoup de petits domaines qui font de très bons vins pour un prix vraiment correct.

Quand je dis que les producteurs italiens sont audacieux, c'est que si un cépage est interdit dans une région au niveau de l'appellation contrôlée, mais que le producteur italien pense qu'il est quand même très intéressant de le faire, il le fera quand même, même sans l'appellation contrôlée. Bien sûr, il le vendra nettement moins cher, puisqu'il sera considéré comme du vin de table, mais il n'hésitera pas s'il pense que le vin en bénéficiera. En France, on n'ose pas!

MG : Comment en êtes-vous venu à travailler dans ce secteur?

YDP : J'ai toujours travaillé dans le secteur viticole. Quant au vin italien.. en fait j'ai vendu pendant longtemps du vin français, surtout à l'export, europe et asie. Et j'ai ensuite découvert le vin italien, j'en ai été d'ailleurs un des premiers importateurs en France. Depuis quelques temps, j'ai pris la direction d'une entreprise de négoce chargée de commercialiser toute une sélection de petits domaines auprès de la restauration sur le territoire français.

MG : Vous travaillez aussi avec des vignerons français?

YDP : Oui bien sûr, j'ai d'ailleurs une structure pour les aider et les conseiller, par exemple pour créer de nouvelles marques dans le domaine du vin ou encore les aider dans le domaine commercial. Je les conseille également sur les types de vin à la mode, l'étiquetage, sur la politique de prix.. C'est environ 40% de mon chiffre d'affaires.



MG : Pourquoi le Mac?

YDP : Quand j'ai découvert l'informatique, on a essayé de me forcer à me mettre sur PC! c'était à Bordeaux, à l'université.. Mais déjà en école de commerce, on me racontait qu'il n'y avait que le PC qui existait.. je me souviens qu'on avait des imprimantes en réseau, en un an ça n'a jamais marché deux fois de suite! Depuis que j'ai découvert le Mac (un portable), je ne le quitte plus! c'est du matériel professionnel, en terme de qualité de construction. C'est vraiment tout terrain également, ça m'est arrivé plusieurs fois de me connecter chez les clients à leur imprimante par exemple. C'est vraiment facile pour travailler.

Le seul inconvénient qui existe, c'est qu'il y a peu de logiciels de gestion, mais je viens de découvrir un truc qui s'appelle MacGestion, alors je vais commencer à les étudier!

Le Mac a vraiment une image d'ordinateur pour artiste alors que je connais beaucoup de professionnels qui ont un Mac parce-que ça tombe jamais en panne.

MG : Quel logiciel de gestion vous utilisez?

YDP : Pendant plusieurs années j'ai utilisé Sage Gestion Commerciale 100. Mais c'est horriblement cher quand même..

MG : Quel ordinateur utilisez-vous?

YDP : Un Mac PowerBook.

MG : Vous êtes satisfait de son autonomie?

YDP : C'est un peu court. Il tient 3 heures si je l'utilise intensément. Sur une journée ça va mais il ne faut pas que j'oublie de le recharger tous les soirs. C'est vrai que s'il avait une autonomie plus performante, ça serait encore mieux!

MG : Que disent vos clients ou vos collaborateurs en voyant que vous travaillez sur Mac?

YDP : J'ai droit à quelques remarques! mais beaucoup se rendent compte que le Mac n'est pas fait que pour les artistes. C'est vrai que dans le monde du négoce, on est peu à avoir du Mac; mon fournisseur d'informatique travaille à 95% avec des imprimeurs, studios de création, sociétés d'édition, etc.. je dois être un de ses rares clients à venir du milieu du négoce traditionnel.

MG : Quel est votre revendeur?

YDP : Galilée à Bordeaux. Ils ont vraiment un très bon service, à tous les niveaux: relation humaine, connaissances techniques, etc.. ils ont un staff très pointu sur le Mac. Quand il y a un soucis, ils vous aident dans la demi-journée. J'achète mes Mac chez eux depuis 15 ans. Non, franchement ils sont très bien.

MG : Vous avez un contrat d'assistance avec Galilée?

YDP : Oui, il est d'un coût très raisonnable d'ailleurs, nettement moins cher que celui de Sage! Le seul problème que j'ai eu récemment, mais ça n'a rien à voir avec Galilée, c'est lorsque je me suis offert une carte PC Card 3G pour mon portable chez Orange. Il n'y a aucun mode d'emploi pour le Mac! C'est une honte je trouve, alors qu'Apple et Orange font une publicité d'enfer pour cette carte 3G. Finalement, j'ai fini par me débrouiller grâce à la cellule Mac d'Orange, Galilée et un utilisateur Mac médecin contacté sur le net!





-

ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES --------------------

-------------------- RETENIR OU PARTAGER --------------------


Commentaires