De l'Airbus A380 à Cogilog ! (2)

• Mercredi 29/06/2005  • Lu 7122 fois

Note : 3.3/5 (41 notes)

Dans la première partie de notre entretien, Jean Bousquet nous avait relaté l'historique des premières années de Cogilog et nous avait appris que le bureau d'études de l'Aerospatiale avait été, pendant de longues années, équipé en Mac. Depuis cette époque où il a dû se "confronter" au "jargon" comptable, il a toujours mis un point d'honneur à développer des logiciels de comptabilité simples, ergonomiques et accessibles. Cogilog essaye, depuis sa création, de dédramatiser la comptabilité, grâce, entre autres, à une interface attrayante et à la convivialité du Mac. Cogilog va jusqu'à livrer un petit manuel de pédagogie, "Comprendre et pratiquer la comptabilité", avec son logiciel de comptabilité. Cogilog fournit également une assistance comptable (en plus de la hot-line informatique traditionnelle) à tous ses clients bénéficiant d'un contrat d'assistance (gratuite la première année) ! Ce qui n'empêche pas Cogilog d'être également innovant avec des logiciels pointus comme Cogilog Liasse ou Cogilog IR (impôt sur le revenu). Aujourd'hui, nous continuons l'inventaire de la gamme de logiciels de Cogilog et parlons plus en détails de l'adaptation à Mac OS X.

Cogilog Compta : les écritures

PodCasting interview Jean Bousquet Cogilog (suite)



MG : Précédemment, nous avions évoqué Cogilog Compta et Cogilog Liasses, le logiciel de Paye est arrivé l'année suivant la parution du logiciel de liasses fiscales?

JB : Non, un peu plus tard, en 1996. Les logiciels de paye sont complexes à réaliser parce-que dans notre pays la législation est compliquée et évolue rapidement. On est parti là aussi sur un projet ambitieux avec deux idées de base :

- On a choisi de donner à l'utilisateur la possibilité de faire des paramétrages très évolués, pour traiter des cas très particuliers si nécessaire, tout en ayant toujours une interface simple et ergonomique.

- On a fourni également, pour faciliter le travail des comptables et chefs d'entreprise, des profils et des modèles prêts à l'emploi. Ce qui fait que dans une petite entreprise, tous les paramétrages sont déjà faits, le responsable de la paye en entreprise n'a plus qu'à rentrer les données !
Cogilog Paye est donc simple et accessible pour les entreprises, et en même temps très puissant et ouvert à tout type de paramétrage pour les experts-comptables.

Cogilog Compta : le rapprochement bancaire

MG : Il ne manquait plus dans la gamme Cogilog qu'un logiciel de gestion commerciale?

JB : Oui! Cogilog Gestion est sorti en 1997. Ce logiciel était destiné à la facturation et au suivi de la clientèle. C'est un logiciel qui nous a été demandé par nos clients. On a beaucoup étudié leurs besoins, cela étant facilité par le fait que nous avons toujours travaillé en direct avec eux, que ce soit pour la hot-line, l'installation ou des formations. C'est l'avantage de notre petite structure, il n'y a pas de filtre entre nous et nos utilisateurs.

En 1997, également, nous avons sorti le logiciel Cogilog TVA. A l'époque, une toute nouvelle législation autorisait les cabinets d'expertise-comptable à éditer les déclarations de TVA sur imprimante laser. Les cabinets nous ont donc demandé de sortir un produit de ce type, similaire à Cogilog Liasses, mais pour la déclaration de TVA.

Cogilog Gestion : une fiche client

Plus tard, l'administration a amélioré le système en permettant de faire des télé-déclarations puis des télé-paiements (norme EDI-TVA). Dès la mise en service du système EDI-TVA, Cogilog TVA a intégré ces nouvelles possibilités. On peut maintenant envoyer sa déclaration de TVA par internet et la payer de la même manière ! ce qui permet des gains de productivité et d'efficacité très importants à la fois pour les entreprises, les cabinets d'expert-comptable et l'Administration.

Les cabinets sont demandeurs de cette nouvelle possibilité, ils n'ont plus besoin d'attendre les imprimés de l'administration, les renseigner, les envoyer au client, qui devait alors établir le chèque et renvoyer le tout dans les délais à l’Administration... L'amélioration est donc importante et grâce à Cogilog TVA, le cabinet peut gérer tout cela facilement. Avec ce système, le chef d’entreprise s’y retrouve également car il peut se décharger complètement sur le cabinet, c'est pour lui un souci administratif en moins.

Un peu plus tard, on a sorti le logiciel Cogilog IR, "Impôt sur le revenu" qui était lui aussi une demande des experts-comptables. C'était un logiciel là aussi complexe à réaliser à cause de la législation française très compliquée en la matière. Ce logiciel permet de calculer, comme son nom l'indique, l'impôt sur le revenu du chef d'entreprise ou de tout contribuable et d’éditer un document présentant les différents revenus imposables, les déductions, etc.

Cogilog Gestion : liste clients

MG : Les logiciels Cogilog étaient déjà disponibles en version réseau?

JB : Oui, les logiciels Cogilog Compta et Cogilog Gestion étaient déjà en réseau. Pas Cogilog Paye par contre, on n’avait pas de demande de version réseau pour ce logiciel.

MG : Avec quels langages de programmation travailliez-vous?

JB : On a toujours travaillé avec les outils de programmation d'Apple (MPW), même à cette époque.

MG : Lorsque Mac OS X est arrivé, vous avez pris la décision de reprogrammer entièrement tous vos logiciels pour qu'ils soient particulièrement bien adaptés au nouveau système et aux nouvelles technologies du moment. C'était pour Cogilog une décision courageuse et lourde de conséquences!

JB : Oui, les nouvelles versions Mac OS X ont demandé beaucoup de réflexion. Premier point, on s'est dit que nos logiciels avaient une conception qui datait maintenant de plusieurs années (1994 pour la compta) et que si on devait les refaire aujourd’hui, on les referait certainement différemment, car les possibilités de l'informatique ont beaucoup évolué depuis.

Cogilog compta : le plan comptable

Deuxième point, j'ai réfléchi à la façon dont on pourrait faire les nouveaux logiciels si on pouvait redémarrer de zéro, face à une feuille blanche, sans aucune contrainte historique, en exploitant au mieux la puissance des ordinateurs actuels et les capacités de Mac OS X. On s'est alors dit qu'on pouvait faire des produits très nettement supérieurs. L’inconvénient était bien entendu un gros travail de développement puisque la programmation serait alors à reprendre à zéro. C'est vrai qu'il aurait été beaucoup plus simple de relooker nos anciennes versions, les "carboniser" en version OS X, pour allonger leur durée de vie et proposer à nos utilisateurs de continuer à travailler comme cela. Mais à Cogilog, cette orientation ne nous plaisait pas du tout.

Au bout de plusieurs mois de réflexion, j'étais vraiment convaincu qu'il fallait profiter du passage à Mac OS X pour refaire complètement tous nos logiciels. Le passage à Mac OS X nous a ainsi permis de nous renouveler et proposer à nos clients une gamme de logiciels modernes nettement supérieurs aux anciens logiciels.

Cogilog Compta : le lettrage

MG : Il a fallu changer de langage de programmation, quels outils avez-vous choisi?

Une fois que nous avons décidé de travailler pleinement avec Mac OS X, il a fallu trouver de bons outils en effet. Pour nos logiciels, nous avions besoin de deux outils : un environnement de développement et une base de données. Pour l'environnement de développement, nous avons envisagé plusieurs systèmes de développement, 4D également, mais je souhaitais être le plus proche possible de la machine et d'Apple, comme nous l'avions toujours fait depuis le début. Xcode (cocoa à l'époque) m'a alors paru être le meilleur outil pour profiter vraiment de toutes les avancées de Mac OS X. On s'est donc résolument engagé vers Xcode qui est l’environnement de développement préconisé par Apple et utilisé par Apple pour ses propres développements.

MG : Et pour la base de données ?

JB : Pour la base de données, on s'est retrouvé avec un choix important, l'environnement Mac OS X, grâce à son noyau UNIX, Cogilog Gestion : délais de paiementétant beaucoup plus riche qu'avant, concernant les bases de données. Après, là aussi, plusieurs mois de réflexion à étudier plusieurs bases, nous avons finalement choisi PostgreSQL. Pour plusieurs raisons : PostgreSQL respecte parfaitement le langage SQL, il est vraiment 100% compatible, PostgreSQL est aussi plus complet que MySQL que nous avions aussi envisagé très sérieusement. PostgreSQL est un moteur de bases de données clients-serveur très professionnel, utilisé par des millions d’utilisateurs dans le monde entier. De plus il permet aussi une accessibilité directe par internet. On a fait beaucoup de tests avec PostgreSQL, et dans tous les cas de figure, il s'est révélé impressionnant.

On a donc choisi Xcode et PostgreSQL pour développer toutes nos nouvelles applications Mac OS X. A partir de là, il a fallu réfléchir à la structure de nos nouveaux logiciels, et dès le départ,  nos produits ont été, cette fois, pensés dès l’origine pour être utilisés à la fois par les entreprises et par les cabinets d'experts-comptables. Alors que l’ancienne version de la compta avait été construite pour les entreprises principalement.

MG : Les nouvelles versions Mac OS X reposent maintenant sur une base de données commune?

JB : Oui maintenant avec la puissance de PostgreSQL, tous les logiciels de la gamme reposent sur une même base de données, alors qu'avant ce n'était pas possible, les logiciels dialoguaient entre Cogilog Gestion : relanceseux mais c'était plus compliqué. Maintenant, on a un réel partage de l'information, c'est une avancée très importante des nouvelles versions. Ce sont des logiciels séparés mais qui fonctionnent vraiment comme un logiciel intégré, avec le même noyau.

Toute l'expérience que nous avons acquise avec nos logiciels OS 9, nous l'avons ré-injecté dans nos nouveaux produits en les intégrant dans un nouvel environnement beaucoup plus puissant et efficace. Les versions OS 9 de nos produits nous ont permis de parfaitement cerner petit à petit les problèmes et besoins de nos clients. Pour les nouvelles versions OS X, on part avec 10 ans de dialogue avec nos utilisateurs. C'est donc un acquis très important.

Cogilog Gestion : notes sur une fiche client

MG : Avoir choisi Xcode permet également aux logiciels Cogilog d'être compatibles avec les prochaines machines d'Apple à base de processeur Intel?

JB : Oui, tout à fait ! En travaillant avec le système de développement d’Apple, nos utilisateurs et nous, bénéficierons directement de cet avantage.

logiciel mac précédent

ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES --------------------

-------------------- RETENIR OU PARTAGER --------------------